La Deuxième Aventure De gyphjolik

Gyphjolik s’est levé, il y a quelques mois, avec tant de raisons comme la joie, contre cette folie enzymatique qui est n’importe quelle commotion, gyphjolik a pris le cerveau de nos dames et l’a rendu sans crédit, aux gens les plus allumés, dans la première ville du monde, aux sorcières et les jeteuses de bonne aventure; mais sa critique joyeuse n’avait pas de suite que discréditer la pisse du faux-bourg saint-martin, sans détromper sur son art ses patriotes beaux et crédules. Comme tous les autres, cette maladie a son paroxisme; gyphjolik a peint ici dans la crise. Plus de choses uniques sont révélées dans l’avenir par les cartes que nos dames de joies ajoutent à leur foi, mais aux spectres, aux fantômes, aux vampires et particulièrement aux sommeils de feu. Jouis on va tout allumer, espèce d’Hermite de la Chaussée d’Antan, tendre et moelleuse mie.

gyphjolik-consulte